Parole d’excluEs

Démarche

La démarche de Parole d’excluEs est née d’un questionnement et d’une volonté de faire le point sur les expériences et les modèles de pratique de lutte contre l’exclusion sociale du Québec. Après plus de vingt ans d’action dans la lutte contre l’exclusion, et plusieurs questions sans réponse, Patrice Rodriguez, l’actuel coordonnateur de Parole d’exclues, a décidé d’explorer d’autres avenues présentes en Argentine et au Brésil. Discuter, voyager, lire, découvrir d’autres cultures, d’autres lectures de la réalité, d’autres façons de faire et les confronter à ses propres pratiques, voilà le premier élan qui a donné vie à Parole d’excluEs.

Au terme de contacts répétés avec des organisations en Amérique latine où il a visité nombre de coopératives, d’entreprises autogérées, de ministères, de mouvements de défense de droits, de centres de formation, etc., il a entrepris la rédaction d’un bilan de ces séjours et des réflexions qui s’ensuivaient. Il a composé également un comité de lecture critique qui a réagi ponctuellement à cet écrit. Au travers le développement de ce document, le comité a pris conscience de son impact possible et en est venu à se questionner sur la forme à lui donner pour une éventuelle diffusion.

C’est ainsi qu’est apparue l’idée de traduire ce document en images et d’en faire une vidéo documentaire dans l’intention de se donner un outil pouvant servir à rassembler des gens pour partager des réflexions et favoriser les échanges autour de la lutte contre l’exclusion sociale. Une analyse de la démarche a conduit à la réalisation d’une analyse présentée dans un rapport de recherche (Bilan démarche documentaire).

Le documentaire Parole d’excluEs

Le documentaire Parole d’excluEs tourné en Argentine, au Québec et au Brésil illustre différentes stratégies de lutte contre l’exclusion économique et sociale en donnant la parole à celles et à ceux qui les mettent en œuvre.

Le propos du documentaire est engageant, il montre des gens qui se mobilisent pour combattre un sort qu’ils n’ont pas choisi. Il capte l’intérêt des spectateurs en les faisant entrer dans l’univers de personnages qui s’organisent avec peu de moyens et beaucoup de courage. Par le fait même, il remet en cause un certain regard sur l’exclusion sociale et rejette toute perspective de résignation.

Le film cherche à susciter des discussions dans différents réseaux sur la vision de l’exclusion sociale et sur les moyens de la combattre et, de là, amorcer un changement de regard et d’approche. Pendant la première année de sa diffusion, le film a rejoint plus de 2000 personnes à travers 40 séances de projection et de discussion au Québec, en Argentine, au Brésil et en Iran.

Tout au long de la tournée, des participantEs ont exprimé le besoin d’agir à la suite des séances de projection et des discussions. Pour répondre à ce besoin, l’auteur ainsi que les personnes impliquées dans l’organisation de la tournée ont mis sur pied le collectif Parole d’excluEs.

Au fur et à mesure de l’avancement de la tournée, les informations recueillies auprès des participantEs étaient assimilées et intégrées dans la réflexion interne menée par Parole d’excluEs. La nécessité de transférer ces réflexions, ces acquis dans la pratique s’est cristallisée dans un document de base (qui deviendra la Déclaration de Principes de ParoleExcluEs) qui redéfinit le concept d’exclusion sociale et jette les bases d’un modèle pour guider les actions de lutte contre l’exclusion.

Un an plus tard, Parole d’exclues était un organisme dûment établi, constitué d’une déclaration de principes, de comités de travail, d’assemblées plénières, d’activités et de projets, dont celui de  Mobilisation par le logement communautaire.

Une approche fondée sur la coconstruction des connaissances

Parole d’excluEs, dans le cadre de ses activités de recherche, généralement en collaboration avec l’Incubateur universitaire Parole d’excluEs, travaille essentiellement dans une logique de recherche action. L’une des caractéristiques de cette approche méthodologique est de tenter de mettre en valeur et de réunir, de croiser l’ensemble des savoirs portés par les personnes impliquées dans la situation étudiée, questionnée, dans ce cas-ci, le projet de mobilisation par le logement communautaire. Ainsi, les points de vue des citoyenNEs, des intervenantEs, des universitaires, des membres de Parole d’excluEs, qui sont des acteurs clés dans la mise en « place-en action-en réflexion » de ce projet, sont uniques du fait que cette perspective originale est construite conjointement.

Article de présentation de la démarche : Présentation

Modèle d’action

L’expérience du projet sur deux sites très différents systématisée dans un rapport qui présente le modèle d’action de Parole d’excluEs a permis de dépasser leurs aspects circonstanciels liés au territoire, d’en ressortir l’essence commune, d’en identifier les composantes. Le modèle d’action met en lumière les dimensions reproductibles, transférables de ces expériences dans l’intention d’intéresser les porteurs potentiels du domaine de l’habitation communautaire (gestionnaires de sociétés d’habitation) ou les organismes œuvrant à la mobilisation citoyenne ou les citoyens, à reprendre cette expérience dans d’autres communautés marquées par la pauvreté et l’exclusion sociale.

La production du rapport sur le modèle d’action est le fruit du travail d’une cinquantaine d’acteurs très impliqués dans ce projet : des citoyens, des chercheurs, des intervenants, des bénévoles d’organisations qui ont construit, encadré, questionné cette expérience de mobilisation, qui en ont élaboré la systématisation pour en permettre le transfert. Ce transfert, est-il besoin de le souligner, vise, au-delà de l’écriture d’un rapport, à permettre à des intervenants et des populations locales de reproduire ailleurs cette expérience.

Dépliant présentant le modèle d’action de Parole d’excluEs : Dépliant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s