Pratiques innovantes à Detroit: de l’inclusion numérique au Black Community Food Security Network

À Détroit, ville du Michigan, le processus de désindustrialisation débuté au milieu du 20ème siècle ainsi que la crise économique de 2008 ont eu des conséquences désastreuses sur la situation financière de la Ville et de ses habitants. Les usines ont fermé les unes après les autres, créant un taux de chômage élevé (en particulier chez la population afro-américaine) mais aussi une réduction de l’assiette fiscale de la municipalité, liée à la perte des entreprises et au « white flight » (« départ de la population blanche et aisée vers les banlieues des villes américaines à partir des années 1950 »). Le taux de pauvreté à Détroit s’élève encore aujourd’hui à plus de 30% de la population et les disparités économiques et sociales entre les différents quartiers sont criantes.

Avec des institutions municipales en déroute incapables de répondre aux besoins urgents de la population, la société civile s’est organisée face à la crise. Ces dernières années, Détroit a été le théâtre d’un foisonnement de pratiques économiques alternatives. Celles-ci touchent divers aspects de la vie quotidienne et s’intègrent dans des dimensions variées : «  raciales, spatiales, écologiques, technologiques, etc. » Ce maillage de nouvelles pratiques collectives a recréé une unité et renforcé les liens de solidarité au sein des communautés.

Pour illustrer cet article, deux exemples de ces pratiques inspirantes sont présentés dans les liens ci-dessous.

Le premier introduit une initiative (the Equitable Internet Initiative) mise en place par une coalition d’organismes communautaires de Détroit qui lutte pour favoriser l’accès à Internet dans les quartiers les plus pauvres. Alors que 60% des résidents de la ville du Michigan vivant sous le seuil de pauvreté n’ont pas accès à Internet chez eux, ce regroupement d’organismes a réalisé une levée de fonds d’un million de dollars pour financer trois connexions internet performantes qui sont ensuite partagées entre les résidents.

dc3a29_0fa0f46cdaed4b8a83371e576d3ee679_mv2_d_3264_2448_s_4_2 - Edited.png
Image extraite du site internet de DBCFSN

Le deuxième est celui d’un organisme à but non lucratif, The Detroit Black Community Food Security Network, qui souhaite contrebalancer les systèmes alimentaires traditionnels portés par des « jeunes blancs de classe moyenne » en créant un projet d’agriculture urbaine encourageant le leadership parmi la communauté noire. La vision de l’organisme repose sur l’idée que les projets luttant pour la justice sociale ou la sécurité alimentaire doivent être portés par des personnes vivant ces situations dans leur quotidien. The Detroit Black Community Food Security Network cultive aujourd’hui 7 hectares de terrain et proposent des visites de leurs installations et projets à divers groupes de la communauté.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :