Réflexion sur l’humanitude

Réfléchir avant de juger

Ma réflexion porte sur l’humanitude. Il est une caractéristique propre aux humains de porter en eux à la fois du bon et du mauvais, de l’admirable et de l’exécrable, du positif et du négatif. Cette capacité d’être admirable par moment est souvent accompagnée de gestes et de comportements qui le sont moins. Je pense, par exemple à des hommes et des femmes qui condamnent rapidement une personne sur la simple allégation d’accusations anonymes.JUNG

Croyants ou pas, on peut se rappeler cette phrase historique : « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. »

Il est vrai que certains se croient sans reproche, ou du moins en donnent l’image. Mais nous savons tous et toutes qu’ils ou elles ont tort… À moins qu’ils ne soient pas humains…

À titre indicatif, des membres de réseaux sociaux ne respectent pas toujours certaines règles de la vie en société. De tels réseaux sont certes utiles. Ils nous permettent de garder contact, de partager des informations, d’échanger des idées, d’émettre des opinions. Mais ils servent aussi de tremplins pour transmettre de façon instantanée des préjugés, des opinions haineuses, des points de vue racistes ou sexistes.

Cet aspect moins reluisant des réseaux sociaux n’est pas sans incidences sociales. Par exemple, des rumeurs retransmises de façon anonyme peuvent entacher la réputation de personnes qui ne le méritaient pas, ou qui, à tout le moins, auraient droit à plus de respect.

Des vies et des mémoires ont été lourdement hypothéquées par des rumeurs mensongères répercutées et multipliées ensuite par des réseaux sociaux. J’y ai vu des personnes, des hommes, des femmes, de toutes orientations sexuelles, subir des accusations anonymes sans possibilité de se défendre. Ces personnes ont donc subi des préjudices suite à ces jugements non-fondés. On a souvent la sévérité intolérante et vive. Et la société actuelle me semble particulièrement rapide sur la gâchette. Comme si l’anonymat ou la masse nous donnaient le droit de tout dire, accordant ainsi une impunité presque totale.

Avant de condamner, il faut regarder (VOIR) tous les aspects d’une réalité (ou d’une personne), il faut bien penser. Ensuite seulement on peut JUGER avec un maximum de discernement. L’AGIR peut alors suivre, mais sans jamais précéder les deux premières étapes. Et dans tous les cas de personnes, il est essentiel de les voir dans leur humanitude, et de les traiter avec compréhension, comme nous aimerions qu’on le fasse pour nous. Ce qui, au-delà des personnes, ne doit pas nous empêcher de critiquer ce qui doit l’être.

Pour cela, les réseaux sociaux peuvent être utilisés à bon escient, dans la mesure où ils servent à clarifier la réflexion et non à porter des jugements à l’emporte-pièce.

Réjean Mathieu

Que la réflexion et l’échange d’idées se poursuivent ! Nous vous invitons à commenter ce texte et à le partager s’il vous a plu ou aidé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s