COP21 et mobilisation climatique

Quelques nouvelles de la ligne de front

Du 30 novembre au 11 décembre se déroulera à Paris la COP21. Cette 21e conférence sur le climat est censée accoucher d’un accord « universel » en vue de limiter la hausse des températures d’ici 2100 à 2°C. À cette occasion, force est de constater que le réchauffement climatique ne suscite pas de mouvement d’indignation ou de lutte à la hauteur du défi à relever. Plusieurs signaux faibles laissent entrevoir l’émergence d’une mobilisation citoyenne sur le climat.

COP21
© Olivier Sébart

En prolongement de la formule « System change, not climate change » initiée lors de la conférence sur le Climat de Copenhague de 2009, la cause climatique continue d’élargir son auditoire à de nouveaux militants et publics. De nouvelles causes et revendications sociales s’agrègent autour de la question climatique. Comme l’expliquent les militants du Pacific climate warriors, la lutte contre le réchauffement climatique est avant tout un combat pour la reconnaissance des droits humains de pouvoir vivre dignement sur leur territoire.

De nouveaux outils sont en train de se concrétiser, tels que la traduction judiciaire du concept de «  justice climatique » par le principe de « responsabilités communes mais différenciées ». Une première victoire a été obtenue aux Pays-Bas en juin 2015 où le tribunal de La Haye a ordonné à l’État néerlandais de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le pays d’au moins 25 % d’ici à 2020 par rapport à 1990. La justice des Pays-Bas reconnait ici deux éléments : la responsabilité de l’État d’agir pour protéger ses citoyens contre les effets du réchauffement climatique, mais également sa responsabilité en temps que pays industrialisé et émetteur de gaz à effet de serre de contribuer de manière significative à l’effort global.

Plus que jamais, la mobilisation de la société civile est nécessaire pour mettre la question climatique à l’ordre du jour de l’agenda politique. Espérons que des actions telles que le Tour de France Alternatiba pour le climat, qui a réuni près de 300 000 participants en moins de quatre mois, laissent présager l’émergence d’un mouvement social de masse sur le climat.

Lucas Durand

Que la réflexion et l’échange d’idées se poursuivent ! Nous vous invitons à commenter ce texte et à le partager s’il vous a plu ou aidé.

Un commentaire sur “COP21 et mobilisation climatique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s