Coopérative de produits biologiques

L’histoire de Prairial, entre résilience et innovation en continue!

Prairial est la plus ancienne coopérative bio de France. Créée en 1971, elle ouvre la voie à une petite révolution dans le monde de la distribution de produits alimentaires. Non seulement la nature des produits vendus détonne avec l’offre présentée dans les petites et grandes chaines de distribution alimentaire française, mais aussi, ce projet collectif est subversif par la volonté de travailler avec des producteurs qui refusent le passage obligé par le chimique et qui proposent des pratiques démocratiques de gestion de leur projet socioéconomique.

À sa naissance, Prairial bouscule à très petite échelle. Cette coopérative s’inscrit dans un mouvement que nous retrouvons presque dans les mêmes dates au Québec ; une mouvance qui permet aux « produits naturels » de trouver en toute légitimité leur place sur les tablettes des épiceries et des magasins à grande surface. Toutefois, cette coopérative, à l’image des comptoirs alimentaires québécois, ne connait pas une croissance importante, elle ne devient pas un géant de l’alimentation. Au contraire, Prairial connaît une histoire en dents de scie marquée par des moments de grande mobilisation et de forte implication et d’autres moments qui ont constitué une longue et pénible traversée du désert.

Prairial_plaquette_1971
http://www.prairial.fr/notre-histoire

Des quarante ans de son histoire, j’ai retenu deux éléments. Premièrement, tout projet, aussi légitime, pertinent et novateur qu’il soit possible de l’imaginer, tel Prairial, repose sur des bases fragiles qui demandent à être consolidées et ce dès le départ. Pourquoi, parce que la capacité de mobilisation exigée par des initiatives innovantes exige de ses idéateurs et idéatrices qu’ils ou qu’elles soient continuellement à l’avant garde. Les obligeant à maintenir une position stratégique face aux idées promues et aux combats menés.

Deuxièmement, de tels projets demandent de renouveler tant la mobilisation que l’engagement des publics sur lequel repose leur légitimité. Ces projets doivent être aussi en mesure de s’adapter aux avancées du système dominant en proposant des réponses nouvelles face à des environnements culturel et institutionnel en continuelle mouvance.

Vue sous cet angle, l’expérience du Prairial prend toute son importance. Elle constitue un laboratoire vivant en continu dont la raison d’être n’est pas de devenir la grande organisation qui trouve sa crédibilité dans son chiffre d’affaires. Au contraire, elle assoit cette légitimité dans sa capacité de rebondir et de mettre continuellement à jour l’appel lancé en 1971 par ses idéateurs et idéatrices à vouloir définir collectivement un vivre ensemble plus solidaire, inclusif et écologique en construisant une avenue concrète et viable de transformation du cadre sociétal.

Jean-Marc Fontan

Que la réflexion et l’échange d’idées se poursuivent ! Nous vous invitons à commenter ce texte et à le partager s’il vous a plu ou aidé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s