Élections 2013 – Des citoyenNEs s’expriment…

Communiqué // Pour diffusion immédiate

Des citoyenNEs expriment leurs préoccupations aux  candidatEs à la mairie de Montréal-Nord

Montréal-Nord, 7 novembre 2013. Le mercredi 30 octobre dernier, une assemblée publique avec des candidatEs à la mairie de Montréal-Nord a réuni plus de soixante citoyenNEs au Centre des loisirs de Montréal-Nord. La soirée, organisée conjointement par Parole d’excluEs et le Comité logement de Montréal-Nord (CLMN), se voulait un lieu d’expression citoyenne, où les résidentEs de Montréal-Nord étaient invitéEs à transmettre leurs préoccupations de même qu’à questionner les candidatEs sur les actions qu’ils et elles mettront en place après le 3 novembre.

Malgré l’absence de Monsieur Gilles Deguire à l’assemblée publique du 30 octobre, les deux autres candidatEs à la mairie de Montréal-Nord, Monsieur Guy Ryan de Coalition Montréal et Madame Suzanne Boivin de Projet Montréal, ont bien voulu répondre, durant plus de deux heures, aux questions des citoyenNEs. Deux enjeux majeurs sont ressortis des interventions des citoyenNEs: le besoin de logements sociaux et la sécurité alimentaire. Madame Boivin et Monsieur Ryan se sont engagéEs à rendre obligatoire à Montréal-Nord la stratégie d’inclusion de logements sociaux (15%) sur des sites de développement résidentiel de plus 200 unités. Pour l’instant, l’actuelle politique de la ville de Montréal n’est qu’incitative. Plusieurs citoyenNEs présentEs à l’assemblée publique ont mentionné espérer que Monsieur Deguire, qui vient d’être réélu à la mairie de Montréal-Nord, en fasse tout autant.

Face au problème de l’accès à l’alimentation, problème qui fait en sorte que les individus en situation de précarité économique ou à mobilité réduite n’ont pas accès physiquement et financièrement à une alimentation variée et de qualité, Monsieur Ryan a proposé d’utiliser des guides pour savoir comment mieux gérer son budget et d’aller dans les banques alimentaires. Monsieur Paul Lévesque a souligné que les candidatEs « ne comprennent pas qu’on peut être gêné de recourir aux banques alimentaires ». Selon les propos de Madame Teresa Torres, ce n’est pas une question de savoir gérer son budget, « les gens n’ont tout simplement pas assez d’argent pour vivre dignement, c’est ça le vrai problème. Même s’ils étaient les meilleurs gestionnaires de leurs revenus, ils ne parviendraient pas à se nourrir correctement. C’est ça la pauvreté! » CertainEs participantEs présentEs à l’assemblée, dont Monsieur Lévesque et Madame Torres, s’impliquent présentement pour trouver des alternatives à ce problème. Ils collaborent notamment dans la mise sur pied d’une coopérative de solidarité de distribution alimentaire qui offrira aux résidentEs de Montréal-Nord un approvisionnement alimentaire à moindre coût.

Plusieurs citoyenNEs ont émis leur préoccupation face à l’absence de monsieur Gilles Deguire. D’après Monsieur Gervais Nsabimana, membre du Regroupement citoyen de l’Îlot Pelletier, « refuser de  prendre part à une rencontre publique, revient à refuser d’être évalué sur ses actions. Cette absence traduit que le maire n’est pas proche des citoyens. » Jean-Pierre Lessard, un citoyen qui a participé à l’assemblée publique affirme qu’ « il semble y avoir une contradiction entre la prétention de Denis Coderre qui se dit proche du peuple et les actions du maire de Montréal-Nord ». Pendant l’assemblée publique, Monsieur Lessard a affirmé que les conditions actuelles ne favorisaient pas les échanges entre les éluEs municipaux et les citoyenNEs de Montréal-Nord. Entre autres, il a expliqué que pour prendre la parole lors des conseils d’arrondissement, il faut se lever et aller au micro qui se trouve face au maire. « Ce peut être intimidant. Il faut trouver des mécanismes qui favorisent un meilleur dialogue entre les éluEs de Montréal-Nord et les citoyenNEs de cet arrondissement. » Monsieur Nsabimana, qui partage cet avis, estime que « dans le contexte actuel, les citoyens n’ont plus confiance aux élus. Il faut trouver des stratégies pour assurer une meilleure reddition des élus aux citoyens ».

Outre la question du logement social et de la sécurité alimentaire, il fut question d’économie, d’emploi, de lutte contre la pauvreté, de problèmes vécus dans le logement privé, de sécurité urbaine, de relations de voisinage et de redditions de comptes des élus municipaux pour éviter d’autres scandales de corruption.

Le Regroupement citoyen de l’Îlot Pelletier, un comité de citoyenNEs de Montréal-Nord, compte remettre dans les prochains mois un document présentant les préoccupations de ses membres à Monsieur Deguire. Le Comité logement de Montréal-Nord prévoit aussi faire cette démarche.

Source:

http://parole-dexclues.ca/des-citoyennes-expriment-leurs-preoccupations-aux-candidates-a-la-mairie-de-montreal-nord/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s